Vaccination pendant la grossesse : une collaboration avec mère natureAccueilVotre santeVivre sainementVaccinationVaccination pendant la grossesse : une collaboration avec mère nature

Une femme enceinte veille généralement à sa propre santé, mais également à celle de son enfant à naitre. Elle est consciente des soins prénataux périodiques, de l’adaptation de son mode de vie, de la nécessité d’une alimentation saine et de la prise de vitamines essentielles. Elle a également la possibilité de protéger son bébé à l’aide de vaccinations spécifiques.

Parmi toutes les contributions à la santé mondiale, la vaccination a eu l’une des conséquences les plus profondes sur la mortalité au niveau mondial.4 Selon le Conseil supérieur de la Santé, la vaccination des femmes enceintes est une stratégie de plus en plus utilisée pour protéger la future maman, son bébé à naitre et/ou son nouveau-né contre les maladies infectieuses pouvant être prévenues à l’aide d’un vaccin.1

Les vaccins contre le tétanos, la grippe, la coqueluche ou encore le COVID-19 sont recommandés pendant la grossesse. Des raisons personnelles ou épidémiologiques peuvent justifier l’utilisation d’autres vaccins.1,6

4 choses importantes à savoir sur la vaccination pendant la grossesse
et pourquoi les bébés sont plus fragiles au début de leur vie
  1. Les femmes enceintes et les jeunes enfants ont une sensibilité accrue à certaines maladies infectieuses et/ou présentent un risque plus élevé de maladies graves.4

  2. Pendant les premiers mois de leur vie, le système immunitaire des bébés n’est pas encore totalement développé. C’est pourquoi un bébé est très vulnérable aux maladies infectieuses.2

  3. Les anticorps transférés de la mère à l’enfant jouent un rôle crucial au cours des premiers mois de vie.2

  4. La vaccination programmée des bébés contre les infections les plus courantes commence habituellement quelques mois à quelques années après la naissance, de sorte qu’il existe une période critique de vulnérabilité avant cela.3

Qu’implique précisément une vaccination pendant la grossesse ? 

En cas de vaccination pendant la grossesse, la maman produit des anticorps . Ceux-ci  peuvent être transférés au bébé via le placenta et l’allaitement. De cette manière, le bébé peut être protégé contre certaines maladies infectieuses dès la naissance jusqu’à ce que la vaccination de routine de l’enfant soit initiée.3

En outre, la vaccination de la mère permet également sa propre protection. Elle court en effet, un risque accru de différentes infections en raison des transformations liées à la grossesse.3

Ces anticorps transférés constituent-ils une protection ?

Les anticorps transférés au bébé disparaissent au fil du temps, mais une grande partie continue à circuler jusqu’à l’âge de 6 mois.2,5

La vaccination pendant la grossesse est-elle sûre ?

Les vaccins maternels sont utilisés depuis les années 1800 pour protéger les mères et leurs bébés contre les maladies. Les vaccins (non-vivants) administrés pendant la grossesse ont un bon profil de sécurité, et les femmes enceintes sont capables de générer des réponses immunologiques à la vaccination similaires à celles des adultes en bonne santé qui ne sont pas enceintes.1,5

Quel est l’avenir de la vaccination pendant la grossesse ?

Les chercheurs comprennent de mieux en mieux les changements qui s’opèrent chez la femme pendant la grossesse, et le processus de développement des nouveaux vaccins intègre de plus en plus souvent des femmes enceintes.4

De nombreux nouveaux vaccins se profilent à l'horizon et des essais cliniques sont en cours pour évaluer leur efficacité dans la réduction et la prévention des infections maternelles et néonatales lorsqu'ils sont administrés aux femmes avant ou pendant la grossesse.4 Certains vaccins, comme les vaccins contre le streptocoque du groupe B (SGB) et le virus respiratoire syncytial (VRS), sont principalement destinés à être administrés aux femmes enceintes.4 D'autres vaccins, comme par exemple un vaccin contre l'hépatite E ou encore contre le cytomegalovirus, devraient quant à eux idéalement être administrés avant la grossesse, au vu des risques potentiels qu'ils peuvent entrainer en  début de grossesse.4

Bon à savoirL’histoire de la vaccination des femmes enceintes est longue et des vaccins administrés pendant la grossesse protègent les mères et les bébés depuis les années 1800.5 Depuis les années 1960, le vaccin contre le tétanos a été intégré avec succès aux soins prodigués pendant la grossesse pour prévenir le tétanos chez les femmes enceintes et leurs bébés. La vaccination contre la grippe pendant la grossesse a été instaurée car les femmes enceintes présentent un risque plus élevé de maladie grave et pour lutter contre les éventuelles conséquences pour le bébé à la suite d’une infection par la grippe de la mère pendant la grossesse. La recommandation et l’intégration de la vaccination contre la coqueluche sont plus récentes.1

231372 – December 2023

Références
  1. Conseil Supérieur de la Santé. Immunisation maternelle : Lignes  directrices belges. Bruxelles: CSS; 2020. Avis n° 8754

  2. Bergin N, et al. Maternal Vaccination as an Essential Component of Life-Course Immunization and Its Contribution to Preventive Neonatology. Int J Environ Res Public Health. 2018;15(5):847. doi:10.3390/ijerph15050847.

  3. Faucette A, et al. Immunization of pregnant women: Future of early infant protection. Hum Vaccin Immunother. 2015;11(11):2549-2555. doi:10.1080/21645515.2015.1070984.

  4. Engmann C, Fleming JA, Khan S, et al. Closer and closer? Maternal immunization: current promise, future horizons. Journal of Perinatology. 2020;40(6):844-857. https://www.nature.com/articles/s41372-020-0668-3. Published April 27, 2020. Accessed April 24, 2023.

  5. Chu HY, Englund JA. Maternal immunization. Birth Defects Research. 2017;109(5):379-386. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1002/bdra.23547. Accessed April 24, 2023.

  6. Conseil Supérieur de la Santé. Vaccination contre la COVID-19 - Stratégie de vaccination de la population belge pour 2023-2024. Bruxelles: CSS; 2023. Avis n° 9766