Le bien-être mental au travail :
un bien commun à protéger
HomeVotre santéVivre sainementLe bien-être mental : un bien commun à protéger  

2020, 2021 et 2022 ont été des années de crises à répétition : sanitaire, professionnelle, politique, énergétique, climatique… Des années qu’il a fallu traverser en s’armant de patience, de courage et d’un self-contrôle incroyable. Si certaines personnes ont su rebondir, profitant de tous ces bouleversements sociétaux pour changer de vie, beaucoup d’autres, en revanche, y ont laissé des plumes, notamment dans leur vie professionnelle. Stress accru, burn-out, solitude due à une digitalisation à outrance, épuisement… Les problèmes de santé mentale étaient déjà le mal du siècle en Belgique, mais ils n’ont fait que croître depuis les années Covid qui ont profondément chamboulé notre rapport au travail.

Le bien-être mental au travail, un sujet de santé et de société

Chaque année, le nombre de patients belges présentant une maladie mentale augmente de 10 %1. Une croissance qui interpelle, notamment lorsque l’on se penche sur les chiffres spécifiquement liés au monde du travail. Aujourd’hui, 84 % des travailleurs en PME ressentent un malaise physique ou mental au travail2. En 2022, 1 travailleur sur 100 s’est absenté pour cause de burn-out, 1 sur 14 souffrait de dépression et 1 sur 20 de troubles de l’anxiété1. En définitive, si vous n’êtes pas personnellement touché par ces problèmes de santé, vous connaissez forcément quelqu’un qui souffre d’un mal-être mental lié à l’exercice de sa profession et ses conditions de travail.

Mais qu’entend-on au juste par « mal-être mental au travail » ? Cette notion regroupe l’ensemble des risques psychosociaux liés à la pratique d’une activité professionnelle, qui peuvent porter atteinte à l’intégrité mentale des travailleurs et les empêcher de continuer à travailler correctement3. À l’origine de ces risques : l’organisation du travail, son contenu, les relations entre collègues, les conditions de travail, l’actualité mondiale… Une série de facteurs qui, in fine, pourraient amener du stress, des burn-out ou d’autres difficultés personnelles.

Détecter les signes, prévenir les risques psychosociaux : le rôle clé du monde du travail

Si les facteurs altérant le bien-être au travail sont multiples, les travailleurs remettent souvent en cause la gestion et l’empathie de leurs supérieurs. Ne se sentant pas écoutés et compris, ils développent rapidement une anxiété grandissante dans l’exercice de leur fonction.

Fatigue, stress, recherche de solitude, erreurs, résultats déclinants, perte de contrôle4 sont autant de signaux d’alarme à ne pas négliger. Heureusement, bon nombre d’employeurs aujourd’hui développent des politiques de sensibilisation au bien-être de leur personnel et mettent en place des mesures spécifiques pour prévenir le stress et les burn-out5.

L’équilibre vie privée-vie professionnelle : une stabilité importante à trouver

Beaucoup d’entre nous ont déjà été confrontés à une pression professionnelle excessive et il n’est pas toujours aisé de se prémunir contre ses dérives. Maintenir la juste distance commence par des gestes simples : prendre le temps d’aller s’aérer sur sa pause de midi, déconnecter quelques minutes en discutant de tout et de rien avec ses collègues, pouvoir se vider l’esprit et être totalement disponible pour sa vie de famille en rentrant à la maison. Simples, et pourtant : force est de constater que pour beaucoup de travailleurs, ces petites actions sont déjà difficiles à mettre en place puisque 41 % d’entre eux affirment qu’ils n’ont pas l’énergie de pratiquer une activité en dehors de leurs heures de travail2.

Un constat qui semble faire peur à la jeune génération qui se lance sur le marché de l’emploi. Aujourd’hui, beaucoup de jeunes travailleurs mettent un point d’honneur à ne pas tomber dans les travers de leurs aînés. Une récente étude de Vivaldis Intérim prouve que l’équilibre entre la vie privée et professionnelle prime sur le salaire6 qui était encore, il y a quelques années, le principal moteur de recherche d’emploi pour la jeune génération. Une attitude qui montre combien nous sommes prêts à changer parfois radicalement de vie en abandonnant un certain confort financier au profit d’une qualité de vie bien plus profonde.

Le personnel soignant, sur tous les fronts de la santé mentale

Le secteur des soins de santé, déjà sous tension depuis des années, a été mis à rude épreuve durant la crise Covid et est toujours à bout de souffle en 2023. Personnel épuisé, manque de moyens, difficulté à recruter et absentéisme croissant… Les professionnels de la santé ne sont pas épargnés par les difficultés pouvant potentiellement amener un mal-être au travail. Un paradoxe quand on sait à quel point ils sont précisément si essentiels pour la santé et le bien-être de l’ensemble de notre société. 

221418 – March 2023

Références
  1. https://www.mensura.be/fr/learn-and-connect/cours-de-formation/premiers-secours-en-sante-mentale

  2. https://www.mensura.be/fr/blog/malaise-physique-mental-pour-84-pourcent-travailleurs-pme

  3. https://emploi.belgique.be/fr/themes/bien-etre-au-travail/risques-psychosociaux-au-travail

  4. https://www.mensura.be/fr/blog/comment-reconnaitre-les-troubles-anxieux-et-le-burn-out-au-travail

  5. https://www.idewe.be/fr/-/prevenir-le-stress-et-le-burn-out

  6. https://fr.businessam.be/equilibre-vie-prive-vie-professionnelle-travailleur-belge/%C2%A0

  7. https://fr.businessam.be/equilibre-vie-prive-vie-professionnelle-travailleur-belge/%C2%A0